Littérature   Cinéma   Peinture   Photographie   Musique   Philosophie

Culture-passion, le site culturel d'un "honnête homme", tel qu'on l'entendait au XVIIe siècle

Vous y trouverez une présentation critique de nombreux films et livres ainsi que des articles sur des photographes, des peintres, des philosophes, et des oeuvres musicales classiques.

Nouveautés :

Cinéma          Céline et Julie vont en bateau                                                                                                                            Jacques Rivette

Film français de Jacques Rivette sorti en 1974.
Jacques Rivette est un cinéaste de la "Nouvelle Vague", comme le maître Jean-Luc Godard.
Ce pourrait être un film fantastique, mais non, nous sommes bien dans le réel, un "réel" un peu arrangé peut-être ?
Julie est bibliothécaire, plutôt calme et bien rangée. Elle rencontre Céline, par hasard, dans un square, à Paris bien sûr; Céline est magicienne, chanteuse, danseuse et un peu "fofolle". Elles habitent ensemble chez Julie et se retrouvent souvent dans une vieille maison un peu mystérieuse, rue de Nadir-aux-Pommes, habitée, ou plutôt hantée par des acteurs fantômes. Tout est complètement décousu, loufoque, avec une grande part d'improvisation des deux actrices (Juliet Berto et Dominique Labourier). A ne pas manquer : le bonus du DVD, Jacques Rivette parlant de son film.

Littérature               De l'Angelus de l'aube à l'Angelus du soir                                                                                     Francis Jammes
Recueil de poésies de Francis Jammes (1868-1938)
Premier recueil publié par Francis Jammes, le meilleur selon les critiques (...!). Poète essentiellement "provincial" (il a passé presque toute sa vie dans les Pyrénées), ces poésies sont assez lassantes, un peu puériles et très vite "religieuses".
Qui n'a pas appris, dans son enfance :      J'aime l'âne si doux
                                                                 marchant le long des houx.
 
Poète démodé tel ces nombreux "littérateurs" régionaux publiés dans des revues locales, idole de sociétés littéraires de sous-préfectures A lire par curiosité.
Littérature                         Les brigands                                                                                                                                                 Schiller
Schiller est un écrivain allemand de la deuxième moitié du 18è siècle.
"Les brigands" est sa première pièce de théâtre, créée en 1782 à Mannheim. Cette pièce marqua beaucoup Dostoïevski lorsqu'il la vit à Moscou alors qu'il n'avait qu'une dizaine d'année :" Lorsque j'avais dix ans, je vis à Moscou, une représentation des "Brigands" de Schiller, et je vous affirme que l'énorme impression que je subis exerça une féconde influence sur mon univers spirituel" .
Schiller est un représentant très important du romantisme allemand au même titre que Goethe.
Cette pièce nous conte la très sombre histoire du vieux comte von Moor et de ses deux fils, Franz et Karl. Franz, le cadet, monstre froid et calculateur, veut dépouiller son frère Karl de son héritage. Il trompera son vieux père jusqu'à le faire mourrir de désespoir alors que Karl, répudié par celui-ci, a formé une bande de brigands. Tout cela est très sombre, tragique, noir.....
Nous sommes en plein coeur du romantisme !
Musique                    Stabat Mater                                                                                                                                       Rossini
Le Stabat Mater de Rossini a été créé à Paris en 1842.
Stabar Mater = la mère se tenait debout (près de son fils crucifié) est une oeuvre pour choeur, orchestre et quatre solistes (ténor, basse, soprano, mezzo-soprano). Rossini est avant tout un compositeur d'opéras (le barbier de Séville, la pie voleuse...) et cette oeuvre religieuse doit beaucoup au langage de l'opéra. L'orchestre n'y joue pas un rôle majeur, la vedette étant dévolue surtout aux solistes. Le choeur y présente des parties intéressantes comme ce magnifique "Quando corpus morietur".
L'oeuvre ne plonge pas dans une spiritualité et un mysticisme exacerbés mais la fin est vraiment très prenante.
Il existe de très bonnes versions enregistrées (l'auteur de ces lignes l'a entendu en concert) : Carlo Maria Giulini avec le Philarmonia Chorus et Orchestra par exemple.
Cinéma                  The barber                                                                                                                      Joel & Ethan Coen
Film américain des frères Coen sorti en 2001
Attention, c'est du grand cinéma.... A voir absolument en noir et blanc (c'est un film "noir")
Ed Crane est coiffeur (Bill Bob Thornton, formidable acteur). Il n'est pas très gai. Sa femme le trompe et il le sait. Pour se procurer un peu d'argent et essayer de sortir de sa condition, il va faire chanter l'amant de sa femme. Et il finit par le tuer, "involontairement" certes. C'est sa femme qui est accusée du meurtre. Il fait tout pour la sauver de la chaise électrique et il finira par être accusé lui-même d'un meurtre qu'il n'a pas commis !
Ed Crane est un homme ordinaire, un "homme qui n'est pas là", qui n'existe pas. Il s'éprend cependant d'une adolecente pianiste, mais cela n'ira pas loin, comme tout ce qu'il entreprend (ou n'entreprend pas). Un grand film ! .
Cinéma                     Ne touchez pas la hache                                                                                                                           Jacques Rivette
Film français de Jacques Rivette sorti en 2007
C'est en fait "La duchesse de Langeais" de Balzac adapté (très bien adapté) au cinéma par Jacques Rivette. Deux acteurs merveilleux, Guillaume Depardieu et Jeanne Balibar, des "seconds rôles" excellents, voilà de quoi régaler les amoureux de cinéma. L'écriture de Balzac est très bien transposée en termes cinématographiques, de même que l'ambiance de cette époque (la Restauration) : intérieurs aristocratiques des hôtels parisiens, bals, éclairages, costumes...
L'histoire ? Le général de Montriveau, vieux soldat de Napoléon, tombe amoureux de la belle duchesse de Langeais (dont le mari est totalement invisible). Celle-ci l'attise par ses regards, ses gestes, sa séduction... En fait elle s'en amuse. Mais Montliveau est vraiment amoureux et il est rendu comme fou par ses éternelles dérobades. Il se venge à sa façon et la duchesse
s'avoue qu'elle est éprise de son général. Mais cet amour réciproque et inavoué restera malheureux...
Littérature           Les démons    (Les possédés)                                                                                                                                          Dostoievski
"Les démons" est un roman de Dostoievski paru en feuilleton en 1871/1872.
Roman ne semble pas un terme bien exact pour ce livre; il s'agit plutôt d'un voyage littéraire dans le monde si particulier de Dostoievski. Il ne s'y passe pas grand chose, ou plutôt une multitude de situations et de bribes d'évènements. De nombreux personnages interviennent et l'on s'y perd facilement. Le monde de Dostoievski, c'est un monde mystique, ou l'amour de la terre russe et de son peuple se mêle à une religion populaire et à un questionnement perpétuel sur le socialisme et la révolution. Bien sûr, l'aristocrate Nikolaï Stavroguine est secrètement marié à Maria Lébiadkine la malade mentale. Il y a aussi le forçat évadé Fedka qui erre la nuit dans la ville...
Il faut entrer avec passion dans ce monde de la Russie du 19è siècle et s'intéresser à la biographie de l'auteur (Dominique Arban : Dostoievski au Seuil) pour mieux comprendre ces pages foisonnantes. Dostoievski dont le père, médecin, alcoolique après la mort de sa femme, a été assassiné par ses serfs. Dostoievski le "torturé", le "romancier des fous"...
"Je suis passionné de mystères, je suis un imaginatif, un mystique..."
Littérature       My absolute darling                                                                                                                                              Gabriel Tallent
Premier roman d'un jeune auteur américain, un best seller dès sa parution aux Etats-Unis.
C'est un récit très dur, parfois presque insoutenable, au coeur d'une certaine Amérique profonde faite de violence, de nature exubérante et de fascination pour les armes à feu.
Julia, 14 ans, qu'on appelle Turtle (et Croquette pour son père) vit seule avec celui-ci en Californie dans une "maison" qui semble vraiment en très mauvais état. Ce père ne travaille pas, sa fille n'aime guère l'école et préfère démonter, nettoyer remonter des armes et faire des cartons. Ce père est extrêmement violent et va même jusqu'à violenter sa fille. Celle-ci lui appartient puisque c'est sa fille..
Il faudra que ce père aille au bout de sa violence pour que sa fille réagisse enfin.